Les hommes qui plantent des arbres

Synthèse réunion N°:1 du 19/12/2019
samedi 4 juillet 2020
par  Stéphane SAUREL

En préalable, il est bon de préciser que le projet porte sur :
- Le territoire agricole « Ventoux » ;
- Les principales productions de ce territoire (pas seulement la viticulture).

Les enjeux sont :
- L’adaptation des exploitations ;
- La séquestration du carbone ;
- Le cadre de vie ;
- Améliorer les relations agriculture et société.

L’adaptation des exploitations va passer par de nombreux axes et techniques (cultures, cépages, irrigation, ...).
Vu du prisme de ce projet, c’est l’agroforesterie qui entre en jeu.
Dans un cadre plus global, sur les aspects sociétaux et séquestration carbone, nous pourrions parler de plantations paysagères, des arbres plantés dans les talus, espaces non cultivés, friches...

L’agroforesterie :
Son développement ne passera que par les principaux intéressés que sont les agriculteurs. Des expérimentations ont déjà été conduites ailleurs, nous n’avons pas trop le temps ni les moyens de les recommencer.Il est décidé d’essayer de mettre en place un noyau d’agriculteurs intéressés. Une fois ce groupe constitué, mettre en place des sessions d’informations, formations, visites d’existant afin de mettre en place dans ces exploitations des pratiques « Sans regret » (qui marchent et ne mettent pas en péril l’exploitation) et éventuellement des essais plus osés...
=> Prochaine étape : faire une petite plaquette de présentation de l’agroforesterie « L’agroforesterie nous aidera-t-elle à adapter nos exploitations au changement climatique ? », la diffuser via le GDA et l’ODG Ventoux et autres OP aux agriculteurs, en leur proposant un rendez-vous d’échange autour de l’agroforesterie avec peut être la venue de pratiquants et/ou chercheurs.

Les plantations paysagères et à but de séquestration de carbone :
Maël Grauer, du CRPF, nous explique le Label Bas Carbone. Le principe est un financement de plantations d’arbres par des petites entreprises qui souhaitent compenser leur empreinte carbone, elle obtiennent ainsi ce label bas carbone. D’un autre côté, des propriétaires qui souhaitent boiser mettent à disposition leur terres pour ces plantations d’arbres. Pourquoi pas lancer une grande opération à l’échelle du territoire, comme un « Arbrathon », un « J’adopte un arbre », un « speed tree planting » pour mettre en relation les entreprises locales avec les propriétaires et leur faire financer les plantations. Nous pourrions avoir là une opération qui fasse parler de l’agriculture du Ventoux, qui promeut la fixation de carbone, qui réduise les friches, qui améliore l’image des agriculteurs.
=> Définir un cadre pour porter organiser et gérer le projet.


Documents joints

Fiche présentation agroforesterie

Agenda

<<

2022

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois